RSS
 

Posts Tagged ‘Kâmasûtra’

Mes positions préférées, troisième partie (par Mad’moiselle A.)

20 fév

La belle endormie est une position classique du Kamasutra, qui permet à l’homme de réveiller la femme en douceur.

La femme est couchée sur le flanc, la tête sur son bras, dans cette position du Kama sutra. L’homme s’agenouille à ses côtés, passe un genou sous ses cuisses et la pénètre. La femme tend sa jambe du dessus en travers du lit pour offrir ses fesses au regard et aux caresses de l’homme.

Conseil + : Cette position du Kamasutra est idéale si vous aimez vous abandonner et vous mettre à l’écoute de vos sensations. Pour obtenir des frottements aussi voluptueux que possible, gardez vos cuisses fermées afin que votre sexe épouse étroitement le sien.

Souplesse : ++
Défi sexuel : ++

Homme actif : +++
Femme active : +

Le Super 8 est une position du Kamasutra proche de la position du missionnaire.

Dans cette position du Super 8 du Kama Sutra, la femme est allongée sur le dos, le bassin surélevé par deux coussins. L’homme s’étend sur elle, un peu plus haut pour changer l’angle de pénétration, les mains posées de part et d’autre du visage de sa partenaire. Avec ses reins, il dessine un huit dans un mouvement langoureux. Cette figure dessinée par son sexe stimule diablement le vagin tandis que son pubis frotte contre le clitoris de sa partenaire.

Conseil + : Dans cette position du Kamasutra, si vous préférez une pénétration plus profonde, rajoutez des coussins. Cette position est idéale si vous voulez jouir ensemble, car elle sollicite chaque centimètre de son sexe, et les mouvements sont assez doux, faisant venir le plaisir plus lentement mais pas moins intensément…

Souplesse : +
Défi sexuel : +++

Homme actif : ++++
Femme active : +

L’union de l’éléphant doit son nom au fait que cette position du Kamasutra permet un corps à corps très langoureux, elle pourrait aussi s’appeler  » Pourvu que ça dure « .

La femme est couchée sur le ventre, jambes tendues et légèrement écartées. L’homme s’étend sur elle en prenant appui sur ses coudes. Puis il passe ses jambes à l’extérieur de celles de la femme et la pénètre. La femme serre fortement les jambes en croisant les chevilles.

Conseils + : idéale pour celles qui aiment prendre leur temps et retarder l’orgasme, cette position sensuelle du Kama Sutra permet un corps à corps très langoureux. Par le croisement de vos chevilles et la pression de vos jambes serrées, vous sentez son sexe dans toute sa longueur. Proposez-lui de caresser votre corps, de vous mordiller la nuque, le lobe de l’oreille…

Souplesse : +
Défi sexuel : +++

Homme actif : ++++
Femme active : +

Vertical limit est une position du Kamasutra très sportive, qui nécessite beaucoup de souplesse de la part des deux partenaires.

Dans cette position du Kama sutra, la femme est couchée sur le côté, prenant appui sur un coude. Une jambe est allongée dans le prolongement de son corps et l’autre est levée à la verticale. L’homme se place entre les jambes de sa partenaire et la pénètre. De son épaule, il peut servir d’appui à la jambe tendue de sa partenaire ou s’y accrocher et s’en servir de levier pour varier la profondeur des pénétrations.

Conseils + : cette position du Kamasutra fera plaisir à celles qui au va-et-vient habituel préfèrent des mouvements de haut en bas. Elle laisse aussi le champ libre à une main habile à caresser un torse viril !

Souplesse : ++++
Défi sexuel : +++++

Homme actif : +++
Femme active : +

Le Canapé voyeur est une position du Kamasutra destiné à celle qui n’ont pas peur de se donner en spectacle.

L’homme s’assied sur un fauteuil ou un canapé pour pratiquer cette position du Kamasutra. La femme s’empale sur son pénis et plie ses genoux contre le torse de l’homme. Elle se penche en arrière pour se retrouver tête en bas en s’appuyant sur le sol avec ses mains. Elle effectue alors un va-et-vient sur le sexe de son partenaire en ouvrant et fermant ses cuisses.

Conseil + : voilà une position du Kama Sutra est idéale pour celles qui n’ont pas peur de s’offrir en spectacle à leur amoureux. Vous contempler monter et descendre sur son sexe devrait lui laisser de beaux souvenirs… Offrez-lui en plus une sensation d’étroitesse en contractant au maximum votre vagin. Faites-le gémir de plaisir en faisant palpiter les muscles de votre périnée autour de son sexe.

Souplesse : +++
Défi sexuel : +++

Homme actif : ++
Femme active : +++

Sans oublier l’incontournable position de la Levrette ou Union de la Vache qui est surement la position à caractère  » animal  » la plus connue du Kamasutra.

Dans cette position du Kamasutra, la femme est à quatre pattes et l’homme la pénètre en la tenant fermement par les hanches. Pour une bonne stimulation du point G, le vagin doit être incliné à un angle bien spécifique, comme sur le dessin. C’est l’une des positions idéales pour atteindre un orgasme du point G.

Conseil + : La position du Kama Sutra de la levrette, par son caractère « animal » (c’est la position des mammifères), peut en rebuter certaines. Pourtant, cette position peut donner lieu à des orgasmes d’une grande intensité. Par ailleurs, elle offre à votre partenaire une vue de premier choix sur votre croupe, tout en nourrissant le fantasme domination/soumission. Un indémodable.

Souplesse : ++
Défi sexuel : ++++

Homme actif : ++++
Femme active : +

Source : http://www.plurielles.fr/

 

Mes positions préférées, seconde partie (par Mad’moiselle A.)

20 fév

La posture de l’Enclume est une position du Kamasutra qui permet une pénétration maximale.

Dans la position du Kama Sutra de la Posture de l’Enclume, la femme s’étend sur le dos avec un coussin sous la tête, replie ses genoux sur sa poitrine et croise ses chevilles. L’homme s’agenouille, saisit les hanches de sa partenaire et la l’amène à lui. La femme garde les cuisses bien serrées et s’appuie avec ses pieds sur le torse de l’homme quand il la pénètre.

Conseils + : cette position du Kamasutra permet des pénétrations profondes très agréables. Pour accentuer votre plaisir et le sien, faites travailler votre périnée en le contractant puis en le relâchant. Caressez ses cuisses tandis qu’il poursuit son va-et-vient en vous et flattez-le. Vos compliments sont l’un des meilleurs aphrodisiaques qui soient.

Souplesse : ++
Défi sexuel : ++++

Homme actif : ++++
Femme active : ++

Cette position du Kamasutra est une variante de la position de L’Union de l’Emeu.

Debout, la femme se penche en avant en écartant légèrement les cuisses et en gardant le dos à l’horizontal en posant ses mains sur ses genoux. L’homme se cramponne à sa taille et la pénètre.

Conseils + : une petite fringale ? Cette position du Kama Sutra est parfaite pour craquer à l’improviste et cette levrette debout permet des pénétrations très profondes et délicieuses. Incitez-le à bien vous agripper pour que vos corps soient très proches. Momentanément, demandez lui de ne plus bouger et, du bout des fesses, faites de petits mouvements circulaires pour modifier les sensations (et lui offrir un spectacle charmant…) Puis ne bougez plus quand il repart, vous risquez de jouir trop vite !

Souplesse : +++
Défi sexuel : +++++

Homme actif : ++++
Femme active : ++

Le Collier de Vénus est une position du Kamasutra qui commence par une position classique. Elle doit son nom à la position de la femme qui forme un collier autour du cou de l’homme.

La femme s’assied sur une table, un plan de travail ou une commode (peu importe pourvu que la surface arrive au niveau des hanches de l’homme). Elle s’agrippe à son partenaire en enroulant ses jambes autour de son cou. Puis elle s’étend doucement en arrière en s’appuyant sur ses coudes et en laissant des fesses dépasser dans le vide. Dans ce Kamasutra l’homme écarte les cuisses de sa partenaire et la pénètre.

Conseils + : dans cette position du Kamasutra, la pénétration est très profonde et chaque partenaire peut contempler le plaisir de l’autre. Pour le rendre encore plus fou, sortez le grand jeu : basculez la tête en arrière et cambrez-vous. Pour corser encore l’affaire, attrapez son sexe et caressez vos lèvres et votre clitoris avant de le laisser revenir et vous prendre fougueusement.

Souplesse : +
Défi sexuel : +++

Homme actif : ++++
Femme active : ++

La position de l’Equerre surélevée est une position du Kamasutra qui permet une pénétration très profonde.

Dans cette position du Kamasutra, allongée à plat dos sur une table, la femme doit avoir le bassin placé plus bas que celui de son partenaire (un bureau ou un capot de voiture doivent faire l’affaire !). Elle pose ses jambes sur les épaules de l’homme en élevant son bassin à son niveau et en gardant le dos droit. L’homme tient le bassin de sa partenaire et la pénètre.

Conseil + : la position de l’équerre surélevée du Kama sutra risque de vous transporter de bonheur car l’inclinaison de votre bassin permet une pénétration très profonde et des frottement très excitants. S’il a tendance à donner da grands coups de reins frénétiques, calmez-le, cette position se déguste avec lenteur. Et là encore, un main libre peut se mêler à l’affaire pour pimenter l’ensemble.

Souplesse : +++
Défi sexuel : +++++

Homme actif : ++++
Femme active : +

La position des ciseaux est une position du Kamasutra qui vous propose un grand défi charnel.

Dans cette position du Kama sutra, la femme est allongée sur le dos, sur une table ou un bureau, les hanches tout au bord, les jambes en l’air, de sorte de former un angle droit avec son corps. L’homme se tient devant elle et, en écartant ses jambes, la pénètre. Il tient les chevilles de sa partenaire et croise et décroise ses jambes au grès de ses allers et venues, à l’image d’une paire de ciseaux.

Conseils + : Quand vos jambes sont croisées et votre périnée contracté, vous serrez son pénis en vous, puis les jambes décroisées, il peut vous pénétrer très profondément… Ces effets de croisement provoquent des sensations très voluptueuses. Montrez-lui que vous appréciez cette position du Kamasutra. Pourquoi ne pas profiter de vos mains libres pour vous caresser les seins et le clitoris ? Ce spectacle ne fera qu’augmenter son excitation et la vôtre !

Souplesse : ++
Défi sexuel : +++++

Homme actif : ++++
Femme active : +

Source : http://www.plurielles.fr/

 

Mes positions préférées, première partie (par Mad’moiselle A.)

20 fév

Andromaque au galop est une variante d’une célèbre position du Kamasutra : la position d’andromaque. Cette position se différencie par le fait que l’homme n’est pas allongé mais il est assis en tailleur.

Dans cette variante de la célèbre position d’Andromaque du Kama Sutra, l’homme est assis en tailleur et prend appui sur ses mains, bras tendus derrière lui. La femme l’enfourche en se tenant à ses épaules et en se collant bien contre lui, afin de posséder une parfaite maîtrise de la profondeur et du rythme des pénétrations.

Conseil + : Dans cette position du Kamasutra, c’est vous le chef. Vous pouvez alterner mouvements lascifs, pénétrations profondes et mouvements circulaires en montant et descendant le long de son pénis. Plongez vos yeux dans les siens et faites-le mariner un peu : excitez le bout de son pénis sur l’entrée de votre vagin (deux zones ultra sensibles) et quand vous le sentez prêt, empalez-vous complètement sur son sexe. Il saura apprécier.

Souplesse : ++
Défi sexuel : +++

Homme actif : +
Femme active : ++++

La position  » Bascule avec moi  » du Kamasutra nécessite une grande souplesse de la part de la femme.

Allongée sur le dos, dans cette position du Kamasutra, la femme bascule ses jambes vers l’arrière jusqu’à ce qu’elles se trouvent de part et d’autre de sa tête. L’homme glisse ses genoux sous le dos de sa partenaire pour la soutenir et pose son torse contre l’arrière de ses cuisses. Après pénétration, la femme effectue des mouvements de va-et-vient avec son bassin pour faire glisser le sexe de son partenaire en elle.

Conseil + : cette position du Kama Sutra avec les « jambes en l’air » nécessite une bonne souplesse, mais resserre votre canal vaginal, augmentant l’intensité des pénétrations. L’écartement de vos cuisses permet une pénétration très profonde. Variez le rythme et l’intensité des mouvements et changez

Souplesse : +++
Défi sexuel : ++++

Homme actif : ++
Femme active : ++++

Le Grand G est une position plus connu sous le nom de Position de l’Indra dans le Kamasutra.

Dans cette position du Kamasutra, la femme s’étend sur le dos puis replie ses jambes sur sa poitrine. A genoux, l’homme s’installe sous les fesses de sa partenaire, la maintient par les chevilles et avance son bassin pour la pénétrer. La femme peut aussi poser ses pieds contre le torse de l’homme tandis qu’il la tient par les hanches, ce qui lui offre un meilleur contrôle de ses mouvements.

Conseils + : lâchez prise et livrez-vous complètement dans cette position du Kama Sutra. Ces pénétrations profondes risquent fort de vous rendre dingue. En plus, cette position lui permet facilement de vous caresser le clitoris en simultané. Pour l’exciter encore plus, laissez parler vos émotions et montrez-lui que vous adorez ce qu’il est en train de vous faire !

Souplesse : ++++
Défi sexuel : ++++

Homme actif : ++++
Femme active : ++

La position de l’Etoile du plaisir du Kamasutra est destinée aux hommes très actifs.

Tout commence dans cette position du Kamasutra par la position de la cuillère : l’homme est couché sur le côté, derrière la femme. La femme lève une jambe et l’homme se relève un peu et la pénètre par derrière en se glissant légèrement sur sa jambe allongée en prenant appui sur ses genoux.

Conseil + : cette position du Kama sutra permet une bonne stimulation du point G et la position allongée permet de maintenir un contact étroit avec le corps de votre amoureux. De plus vos mains sont libres, vous permettant de guider la sienne vers votre clitoris et de caresser ses testicules.
C’est une position idéale pour une envie impromptue dans un demi sommeil. Il suffit alors de frotter vos fesses contre lui en pleine nuit…

Souplesse : ++
Défi sexuel : +++

Homme actif : ++++
Femme active : +

La position de la Chevauchée arrière du Kamasutra est une variante de la célèbre position de la Levrette.

Dans cette position du Kamasutra, l’homme est couché sur le dos, un coussin sous la tête, les jambes allongées. La femme lui tourne le dos et l’enfourche et s’appuyant sur ses mains. C’est elle qui mène la danse.

Conseil + : Dans la série des variantes de la levrette, la chevauchée arrière est l’une des plus stimulantes pour votre partenaire qui a une vue de premier choix sur vos fesses en pleine action. Vous pouvez multiplier les plaisirs en variants les mouvements, la cadence et l’angle des pénétrations. Petits cercles… puis hop, descente sur son membre. Si vous fatiguez des genoux, vous pouvez momentanément vous accroupir, mais sans perdre la cadence !

Souplesse : ++
Défi sexuel : ++++

Homme actif : +
Femme active : +++

Source : http://www.plurielles.fr/

 

Kâmasûtra …

09 juin

Le Kâmasûtra (du sanskrit कामसूत्र Kāmasūtra, composé de काम Kâma, « le désir[1] », et de सूत्र sûtra, « l’aphorisme », soit littéralement « les aphorismes du désir ») est un recueil indien écrit entre les IVe et VIIe siècles, attribué à Vâtsyâyana.

Le Kâmasûtra est un traité classique de l’hindouisme. Il a été traduit pour la première fois en anglais en 1876 par Richard Francis Burton. Mais le livre ne devint légal au Royaume-Uni qu’en 1963.

Les thèmes développés dans l’ouvrage.

Le Kâmasûtra apporte des informations sur la vie privée dans l’Inde ancienne. Il évoque successivement « les trois buts de la vie », « les conseils de bon sens », « le comportement du citadin (नागरक वृत्त Nâgaraka vritta) », « le choix d’une épouse » (कन्यासम्प्रयुक्त Kanyâsamprayukta), « les devoirs et privilèges de l’épouse » (भर्य अधिकऋक Bharya Adhikarika), « les courtisanes » et « les méthodes occultes » (अउपनिषदिक Aupanishadika) en plus de toutes les pratiques plus directement liées à la sexualité (सम्प्रयोग Samprayoga). Comme tous les textes de l’Inde ancienne, l’ouvrage peut être également lu comme une allégorie de l’union (yoga) au Divin.
KamaSutra23.jpg

Souvent richement illustré de miniatures, il prodigue des conseils de séduction pour une vie harmonieuse dans le couple, notamment au travers de positions sexuelles (bien que les 64 positions aient fait la popularité de l’ouvrage, elles ne constituent toutefois qu’un chapitre du livre à proprement parler), destiné à l’origine à l’aristocratie indienne.

La Jayamangala (जयमन्गल) est un commentaire de l’ouvrage composé par Yashodhara.

Le Kâmasûtra, qui n’est donc pas seulement consacré au sexe, traite également d’un art de vivre qu’une personne cultivée se devait de connaître. Il aborde par exemple l’usage de la musique, la nourriture, les parfums…

À l’origine, le Kâmasûtra était essentiellement destiné aux hommes et aux courtisanes. Cependant, le livre donne aussi des conseils aux femmes et aux couples et indique que les hommes n’étaient pas tenus à la seule relation sexuelle, mais devaient aussi maîtriser les baisers, les caresses, les morsures et les griffures. Il décrit un certain nombre de positions, mais également le comportement à tenir par les partenaires pour laisser ensuite place à leur imagination.

La place de la femme dans le Kâmasûtra

À l’époque où l’ouvrage a été rédigé, la femme jouissait d’une certaine liberté. On trouve dans l’ouvrage les habituelles injonctions pour « l’épouse fidèle » qui s’occupe de la maison, mais elles côtoient d’autres conseils pour la séduction et la manière de tromper son époux. Le remariage des veuves, qui sera interdit plus tard dans l’histoire de l’Inde, est alors décrit comme acceptable. Le Sati (sacrifice de la veuve sur le bûcher de son mari) n’est pas mentionné dans l’ouvrage original et n’apparaît que dans les rédactions plus récentes.

Les courtisanes sont à l’image des geishas. Elles ont une place significative dans la société. Elles percevaient des sommes importantes pour leur art, qui incluait la danse et la musique. Ce sont les autorités britanniques qui interdirent ces « associations de prostituées » que l’Inde avait tendance à laisser pénétrer dans les temples où elles faisaient des offrandes importantes.

Les pratiques admises

L’homosexualité féminine et masculine est un aspect jugé naturel de la vie sexuelle. Toutes les possibilités sexuelles, même celles qui seront jugées déviantes par la suite (interdites par la section 377 du Code pénal indien (en) qui punit « les rapports sexuels contre nature », héritage juridique du colonialisme), sont énumérées dans l’ouvrage. On peut en voir également des sculptures sur certains temples comme celui de Khajuraho.

Le puritanisme plus récent de l’Inde est très contrasté avec la liberté décrite dans cet ouvrage. Même Mohandas Karamchand Gandhi avait envoyé certains de ses disciples détruire des statues dans quelques temples. Rabîndranâth Tagore fit mettre un terme à cette destruction.
Bibliographie

* Le Kâma sûtra, Alain Daniélou 1992

Filmographie

* Kâma Sûtra : A tale of Love de Mira Nair 1996

 
No Comments

Posted in Non classé

 

Positions de Base

12 oct

La position du Missionnaire

C’est la position la plus connue, universellement appréciée des débutants comme des plus expérimentés, l’homme s’allongeant entre les jambes de sa partenaire.

Variante : Quelques coussins placés sous les fesses de la femme permettent une pénétration plus profonde en changeant l’angle d’inclinaison du vagin.

Les plus

  • Position confortable et naturelle pour les 2 partenaires.
  • Bonne liberté de mouvement pour l’homme.
  • Permet facilement au couple de se regarder et de s’embrasser.

Les moins

  • Liberté de mouvement très limitée pour la femme.
  • Position pouvant devenir lassante : à pratiquer avec modération ?


La position de l’Alignement parfait

La femme s’allonge sur l’homme les jambes écartées pour faciliter la pénétration. Une fois le pénis bien en place, elle resserre les jambes afin que les corps des 2 partenaires se superposent dans un alignement parfait. La femme peut alors commencer la stimulation en frottant son corps latéralement et horizontalement contre celui de son partenaire.

Les plus

  • Position très intime offrant un contact maximum entre les 2 partenaires.
  • Les parois vaginales plus serrées favorisent des sensations plus intenses.
  • Recommandé pour l’amour tantrique.

Les moins

  • Profondeur de pénétration et amplitude de mouvement limitées.

L’union de l’Antilope

A genoux sur le sol, la femme se redresse en prenant appui contre le bord du lit. L’homme la pénètre par derrière, dressé sur les genoux.

Variante : la femme peut soit garder ses jambes ouvertes, en les plaçant de part et d’autre de celles de son partenaire pour offrir une ouverture vaginale maximale, soit fermer ses cuisses l’une contre l’autre pour comprimer le vagin et bien enserrer la verge.

Les plus

  • Bonne stimulation des parois frontales du vagin et du point G.
  • Possibilité pour l’homme de stimuler le clitoris et les seins de sa partenaire
  • La femme peut fantasmer plus facilement sur des partenaires imaginaires.

Les moins

  • Attention aux écorchures des genoux sur la moquette.

L’union de la Vache (ou Levrette)

Une position classique universellement appréciée pour l’excitation et les sensations intenses qu’elle procure aux deux partenaires. La femme à quatre pattes se fait pénétrer par derrière par l’homme dressé sur ses genoux.

Variante : La femme peut rendre la position encore plus confortable en utilisant quelques oreillers pour prendre appui sur ses coudes.

Les plus

  • Très bonne stimulation des parois frontales du vagin et du point G.
  • Pénétration très vive et profonde.
  • Possibilité pour l’homme de stimuler le clitoris et les seins de sa partenaire.
  • Vue très excitante pour l’homme lui permettant de réaliser ses fantasmes de domination.
  • La femme peut fantasmer plus facilement sur des partenaires imaginaires.

Les moins

  • Certaines femmes peuvent se sentir dévalorisées par cette position.
  • Potentiellement douloureux pour la femme si la verge heurte le fond du vagin.

La posture de la Balancoire

La femme tourne le dos à son partenaire et peut au choix s’asseoir sur lui, les pieds servant d’appui, ou bien s’agenouiller de part et d’autre des hanches de son partenaire, cette dernière position favorisant une plus grande amplitude de stimulation.

Les plus

  • Position offrant à l’homme un angle de vue exceptionnel sur la pénétration et un panorama très excitant sur les fesses et le sexe de sa partenaire.
  • Autorise une grande amplitude de mouvement (particulièrement dans la version agenouillée) pour apporter un plaisir maximal à l’homme et le conduire rapidement à l’orgasme.
  • Permet plus facilement à la femme de fantasmer sur des partenaires imaginaires.

Les moins

  • L’angle de pénétration peut être inconfortable pour certains hommes.
L’union de l’Abeille

La femme s’assoit sur le pénis de son partenaire, lui même assis et les jambes dépliées en avant. La femme peut alors aller et venir verticalement en s’appuyant sur les mains et les jambes. L’homme accompagne le mouvement en la soulevant par les fesses ou les cuisses.

Variante : L’homme peut se placer dos au mur pour un meilleur appui. La femme peut s’agenouiller au lieu de s’asseoir afin de pouvoir se pencher plus aisément en avant et changer l’angle d’inclinaison du vagin.

Les plus

  • La femme contrôle mieux la profondeur de la pénétration que dans les autres positions avec pénétration par derrière.
  • Les parois avant du vagin et le point G sont bien stimulés.
  • L’homme en position passive peut caresser longuement les seins et le clitoris de sa partenaire.

Les moins

  • Position fatigante pour l’homme en l’absence d’appui.
La position d’Andromaque

L’homme est couché sur le dos, sa partenaire se place au dessus de lui, en position accroupie ou agenouillée, le buste complètement redressé. Elle contrôle parfaitement la profondeur et le rythme de la pénétration et peut laisser libre cours à ses fantasmes de domination.

Les plus

  • La femme garde un contrôle total lui permettant d’être plus en confiance et de trouver les bons mouvements pour maximiser son plaisir.
  • L’homme a les mains libres pour procurer encore plus de plaisir à sa partenaire en caressant ses seins, ses fesses ou son clitoris.
  • Position offrant une bonne stimulation du point G.

Les moins

  • Angle de pénétration parfois inconfortable pour l’homme, voire douloureux si la verge se plie.

La posture de la Balance

L’homme est assis sur le bord du lit ou sur une chaise. Sa femme lui tourne le dos avant de s’asseoir sur ses cuisses. Une fois le pénis en elle, elle peut alors se pencher en avant pour atteindre une position d’équilibre et se balancer le long du pénis. Pour stabiliser la position, la femme prendra appui sur les genoux de l’homme qui la retiendra par les seins.

Les plus

  • Position permettant une pénétration assez profonde et une bonne amplitude de mouvement vertical.
  • L’homme peut facilement caresser les seins et le clitoris de sa partenaire pour la mener plus facilement à l’orgasme.

Les moins

  • Position d’équilibre difficile à maîtriser.

La position du Chevauchement

L’homme s’allonge sur le dos tandis que sa partenaire s’agenouille au dessus de lui et entoure ses cuisses avec les siennes. Elle contrôle l’amplitude du mouvement verticalement et horizontalement pour maximiser les sensations sur son clitoris et ses parois vaginales ou pour mener rapidement l’homme à l’orgasme.

Les plus

  • La femme est plus libre et plus active : elle choisit le rythme, la vitesse et le type de mouvement.
  • L’homme, restant passif, peut se concentrer sur les sensations et le plaisir tout en caressant le dos de sa partenaire.

Les moins

  • Position manquant un peu d’originalité, passez donc à autre chose après quelques minutes de stimulation.
L’union du Tigre

A partir de la position du missionnaire, la femme rapproche les cuisses de son buste. Elle peut facilement varier les sensations et la profondeur de la pénétration en changeant l’angle d’inclinaison de ses jambes. Elle peut aussi facilement prendre appui sur les fesses de son partenaire pour augmenter la pression au niveau du pelvis.

Les plus

  • En relevant les jambes, la femme favorise une pénétration plus profonde et peut contrôler en partie les sensations.
  • L’os pelvien de l’homme vient directement frotter contre la vulve, favorisant ainsi la stimulation clitoridienne.

Les moins

  • Position nécessitant une bonne souplesse de la femme, notamment lorsque les jambes se rapprochent très près du buste.
 
No Comments

Posted in Erochic

 

Kâma Sûtra

12 oct
 
No Comments

Posted in Erochic

 

Les temples de Khajuraho et l’art érotique

23 août

Les temples de Khajuraho et l’art érotique
Vidéo envoyée par Autour_du_Monde

Œuvre de la dynastie des Chandella, qui connut son apogée entre 950 et 1050, les temples de Khajuraho réalisent une synthèse exemplaire entre l’architecture et la sculpture. Ils sont décorés d’une profusion de sculptures qui comptent parmi les plus grands chefs-d’œuvre de la plastique indienne, dont leur célèbres représentations érotiques explicites.

 
No Comments

Posted in Erochic