RSS
 

Posts Tagged ‘Epilation’

Pimenter sa vie sexuelle …

17 déc
Vos câlins ?
En ce moment, c’est plutôt « pépère » : 7 minutes de préliminaires, 10 minutes de missionnaire, et c’est réglé ! Et oui, la monotonie sous la couette, un jour ou l’autre, tout le monde connaît. Elles nous paraissent alors bien loin la passion et la fougue des premiers instants…
Heureusement, il n’est jamais trop tard pour reprendre les choses en main !
Alors si vous pensez que votre couple aurait bien besoin d’un petit coup de vitamine C, voici quelques témoignages de femmes qui ont su rebooster leur sexualité…
Leur recette est simple : un zeste d’imagination, une bonne dose de rebondissements et un brin d’excentricité, le tout bien pimenté, et c’est parti !
Inspirez-vous !

J’ai boosté mon sex-appeal

« Quand il rentre du boulot, je le surprends de temps en temps avec une nouvelle tenue affriolante : guêpière, porte-jarretelles, blouse d’infirmière ou tenue d’Eve… c’est un personnage différent qui l’accueille chaque jour ! Et ça marche : s’ensuivent des câlins fougueux et impromptus, ça change ! »
Séverine, 29 ans, vendeuse

« Quand mon copain m’a annoncé qu’il m’avait trompée, je me suis beaucoup remise en question : qu’est-ce qui n’allait pas chez moi ? Pour le reconquérir, j’ai opté pour une solution certes radicale, mais qui me trottait dans la tête depuis longtemps : la chirurgie esthétique. Ma nouvelle poitrine généreuse a métamorphosé notre vie sexuelle. Grâce à elle, j’ai repris confiance en moi, et je sais que mon copain n’a plus besoin d’aller voir ailleurs… »
Lilibelle66

J’ai pris des cours

« Pendant longtemps, notre vie sexuelle à été assez monotone, et nos rares rapports plutôt plan-plan. Sur les conseils d’une amie, j’ai participé à un stage de sexe tantrique et ça m’a transformée ! J’ai beaucoup appris sur moi, sur mon corps, et surtout sur le sexe et le plaisir masculin. »
Marine, 30 ans.

« En surfant sur Internet, je suis tombée par hasard sur un film X. Impressionnée par le ‘savoir-faire’ des actrices, je me suis mise à en regarder d’autres… et à m’en inspirer. Autant vous dire que mon homme est littéralement bluffé par mes nouveaux talents ! »
Tagada007

« Depuis quelques mois, plus rien n’allait entre nous, et notre vie sexuelle était désertique. D’un commun accord, on a décidé de consulter un sexologue. Ça a été une révélation. À force de communication et de petits ‘exercices pratiques’, nos câlins se sont multipliés, on se sautait dessus à peine sortis de la séance, dans l’ascenseur du thérapeute ! »
Claire 26 ans « J’ai fais une surprise à Eric pour son anniversaire : j’ai pris des cours de pole dance. Depuis, c’est le feu d’artifice à chaque câlin ! A l’aise dans mon corps, je sais que je peux être sexy. Du coup, je lui offre des petites danses sexy et des strip-teases de temps en temps, ça le rend dingue ! »
Aurélie, 28 ans, sociologue

« J’ai toujours été particulièrement pudique, et je pense que cela pesait beaucoup sur ma vie intime. Mon couple était à la dérive, et j’ai décidé de le sauver en commençant par faire un travail sur moi. J’ai troqué mes vieilles culottes en coton contre de la lingerie fine, et j’ai fait l’effort de me maquiller tous les jours, même le week-end !
Mon mari m’a redécouverte, et notre vie sexuelle a bénéficié d’un second souffle. »
Laure, 32 ans

J’ai renoué avec mon corps

« J’avais quelques petits bourrelets en trop. J’ai fais un régime et perdu 4 kilos. Après ça, je me suis sentie tellement mieux dans ma peau, que ça m’a redonné confiance au niveau sexuel. Totalement libérée et décomplexée, je n’ai plus peur d’essayer des positions originales, de me lâcher complètement. Je fais ce que je veux de mon corps. »
Aude, 26 ans, prof de maths

« Chose que je ne faisais jamais avant, je prends maintenant le temps de masser mon corps avec une huile nourrissante avant mes rapports sexuels. Ça me permet de redécouvrir mes courbes…qui ne sont finalement pas si mal que ça ! »
Clémence, 25 ans « Je me force à dormir nue toutes les nuits. Ça fait une barrière en moins entre nous, et dès qu’il me frôle, mes sens s’éveillent. Il peut ainsi ‘disposer’ de moi à sa guise, à tout moment de la nuit… »
Samira, 27 ans

« J’ai lu dans un magazine que l’épilation intégrale accentuait les sensations pendant l’acte sexuel. J’ai essayé, et en effet, je suis devenue accro ! »
Elodie, 26 ans, assistante de direction

J’ai innové

« De temps à autre, je me glisse sous la douche avec lui. Même le matin avant d’aller au boulot… ça change un peu et c’est tellement agréable ! »
Doriane, 24 ans

« Je lui ai dit que j’aime quand il me murmure à l’oreille des mots coquins, surtout en public… Depuis il n’arrête pas, ça me met dans tous mes états ! »
Virginie, 30 ans

« Je demande parfois à mon copain de me bander les yeux pendant nos câlins. Ça me permet de retrouver son corps, sa peau, son odeur… Je le redécouvre d’une autre manière, avec mes mains et ma bouche, mais sans mes yeux… Effet garanti ! »
Gwénaëlle, institutrice, 28 ans

« Un ptit coup d’œil au Kama Sutra rangé dans notre table de nuit, et hop ! On essaie une nouvelle position. Résultat ? Au pire un fou rire, au mieux un orgasme ! »
Sarah, 26 ans

« Fini la monotonie de la chambre conjugale. Une fois par mois environ, on laisse les enfants chez les grands-parents et on se retrouve à l’hôtel, avec un petit scénario préparé (déguisements, accessoires…). Généralement, la nuit est inoubliable. »
Caroline, 32 ans

Je suis revenue aux sources

« Notre couple s’est vite enfoncé dans la routine, et sous la couette, nous ne parvenions pas à retrouver les extases des premiers mois. Alors j’ai voulu retrouver chez mon chéri ce qui m’a séduit au début… Je l’ai supplié de reprendre la coupe de cheveux (façon surfeur australien) et le look vestimentaire (façon bobo parisien) qu’il avait quand on s’est rencontrés. Résultat : au lit aussi, on a retrouvé nos 20 ans ! »
Carole, 31 ans, photographe

« Je pense que la routine sexuelle s’installe quand les habitudes au quotidien surviennent. Je suis avec mon partenaire depuis 5 ans, et nous refusons d’habiter ensemble. Comme ça, dès qu’on se voit, c’est la fête ! Chaque moment est un petit plaisir, et on en profite avec la même intensité qu’au début de notre relation ! »
Charlotte, 30 ans, serveuse
« Plus notre relation avance, plus on communique. Et du coup, on ose tout se demander… même au lit ! Je lui dis quelles positions j’aimerais essayer, il me parle de ses fantasmes inavoués. La clé d’une sexualité épanouie, c’est la communication. »
Valentine, 26 ans

« Je reprends le dessus au lit, comme au début de notre relation, quand je ne me laissais pas aller, et que j’avais quelque chose à prouver. Inverser les rôles de

dominant/dominé, ça permet de rééquilibrer le couple à tous niveaux. »
Marissa, 30 ans

J’ai brisé la routine

« Lorsque la routine s’installe un peu trop dans le lit conjugal, je décide d’en sortir. Une petite escapade en amoureux le temps d’un week-end, c’est radical !
Changement de décor, d’ambiance, de chambre… la recette magique pour reprendre du poil de la bête. »
Agathe, 26 ans, chargée de communication

« Le ridicule ne tuant pas, je me suis essayée au strip-tease… et mon copain a adoré. Il en redemande sans cesse, mais je garde ça pour les grandes occasions, histoire de relancer la machine ! »
Claire, 26 ans

« Je n’ai eu qu’à enlever la télé qui trônait dans notre chambre ! Nous n’avons pas mis longtemps à trouver une occupation pour nos longues soirées d’hiver… »
Hélèna, 29 ans

« Quand j’ai réalisé que tous nos câlins se ressemblaient et commençaient à m’ennuyer, j’ai établi des règles : pas le droit de faire l’amour deux fois de suite au même endroit ni dans la même position. Du coup, ça nous force à innover. »
Judith, 32 ans, fleuriste

Je l’ai (un peu) manipulé

« Bizarrement, après une grosse dispute, notre couple retrouve de l’aplomb. Malgré tout ce qu’en disent les spécialistes, la réconciliation sur l’oreiller, il n’y a rien de mieux pour donner un coup de fouet à la relation ! Je le sais et je n’hésite pas à en abuser. »
Léa, 26 ans

« Ça n’allait plus très bien entre nous, et nous n’avions plus d’intimité. J’ai alors eu une aventure avec un collègue du bureau, et mon couple en a pris un sacré coup. Mais au lieu de nous séparer, cette histoire au contraire nous a beaucoup rapprochés par la suite : mon homme a voulu me prouver que lui aussi était à la hauteur ! »
Emilie, 28 ans

« Parfois, on se force à créer un manque. Un week-end ou des vacances chacun de son côté par exemple, et les retrouvailles sont torrides. »
Eva, 28 ans, secrétaire médicale

« Quand on est au bord de la rupture, et que je menace de le quitter, mon mec décuple ses efforts, et notre vie sexuelle est boostée. OK, ça n’est peut-être pas une très bonne solution, mais c’est ultra efficace ! »
Aurélie, 26 ans
 

Technique : épilation …

31 août

 
No Comments

Posted in Erochic

 

Epilation du maillot …

16 août

Epilation du maillot

L’épilation du maillot : passage obligé pour celles d’entre-nous qui portent régulièrement des sous-vêtements échancrés comme des strings ou des tangas, ce type d’épilation consiste à enlever tout ou partie des poils du pubis de manière à n’en laisser aucun dépasser du maillot. L’éventail de nos motivations et de nos besoins étant relativement large, plusieurs types d’épilation du maillot se présentent à nous, selon nos tenues de prédilection, nos croyances diverses et variées en matière d’esthétisme et/ou d’hygiène, ou encore en fonction de notre rapport au sexe.

Differents types de maillots

Le maillot classique

L’épilation du maillot dite « classique » consiste à enlever les poils pubiens qui dépassent de la culotte, autrement dit ceux qui se situent sur le haut des cuisses et à l’extérieur du pubis. Il s’agit de l’épilation qui laisse le plus de poils proches du pubis, seuls ceux qui sont apparents étant épilés. .

Le maillot bikini L’épilation intime de type « bikini » consiste à épiler le plus grand nombre de poils possible aux abords du maillot, tout en laissant les poils du pubis et des lèvres à leur place. Ce type d’épilation, plus prononcé que l’épilation classique, convient parfaitement à celles qui portent des culottes ou des maillots de bain un peu échancrés. .

Le maillot brésilien L’épilation intime « à la brésilienne » est apparue avec la mode du port des strings et autres tangas brésiliens, d’où son nom. Cette technique épilatoire consiste à dessiner un triangle sur le devant du pubis et à ne laisser qu’une toute petite bande de poils autour des lèvres. Certaines femmes privilégient néanmoins une épilation plus radicale, en épilant tous les poils qui courent des grandes lèvres jusqu’à l’anus, pour ne laisser qu’un simple petit triangle sur le pubis, au dessus de la vulve.

Le ticket de métro Comme son nom l’indique, l’épilation intime « en ticket de métro » ressemble à s’y méprendre au Sésame qui nous permet de prendre les transports en commun. Forme courante prenant l’aspect d’une bande horizontale, seuls les poils qui se situent sur le devant du pubis sont conservés, les côtés et les grandes lèvres étant pour leur part totalement épilés. Le résultat est propre et très pratique pour l’entretien, tout en restant simple.

Le maillot américain Le maillot américain Petite variante de l’épilation intime « en ticket de métro », l’épilation du maillot « à l’américaine » ne laisse qu’une trés fine bande au niveau du pubis, de l’ordre de quelques millimètres, et rigoureusement aucun poil des lèvres jusqu’à l’anus. Ce type d’épilation a été appelé ainsi en raison du fort succès qu’il rencontre chez nos consoeurs américaines, ce depuis des décennies.

Petite galerie perso

Le maillot personnalisé Autre variante de l’épilation « en ticket de métro », plus ludique cette fois, l’épilation intime « personnalisée » laisse libre cours à notre imagination : en forme d’étoile, de fleur, de cœur, de flèche ou de flammèche… Rose, vert, bleu, rouge, orange… Ce type d’épilation est idéal pour faire une petite surprise à notre partenaire et pour égailler nos longues soirées d’hiver ! Un petit bémol toutefois : pour un résultat optimal et irréprochable, mieux vaut s’adresser à une professionnelle que de se lancer seule dans l’aventure…

L’épilation intégrale Stade ultime de l’épilation intime, à la fois la plus radicale mais également la plus compliquée à réaliser et à entretenir, l’épilation dite « intégrale » ne laisse aucune place à nos poils pubiens. Le sexe en ressort totalement glabre, ce qui n’est pas sans rappeler notre période pré-pubère et peut gêner certaines d’entre-nous, que ce soit pour des raisons morales ou esthétiques. Pour les autres, c’est avant tout un mode d’épilation qui allie originalité, esthétisme et hygiène, tout en procurant des sensations beaucoup plus subtiles au contact des vêtements ou à l’occasion des rapports sexuels. Les goûts et les couleurs, une fois de plus…

 

Epilation – maillot américain …

31 mai

Partager

 

Epilation et rasage intimes masculins.

30 mai
L’épilation masculine devient de plus en plus populaire puisque la pilosité contrôlée et voir même inexistante chez l’homme est devenue de nos jours un facteur de séduction. En effet, environ 53% des femmes pourraient un jour demander à leur compagnon d’aller se faire épiler. Deux hommes sur trois sont prêts, se faire épiler si leur compagne leur faisait la remarque. La majorité des hommes y ont recours soit par souci d’esthétique ou pour une question fonctionnelle. Même que maintenant, les plus grandes marques de produits d’esthétisme ont décidé de mettre en marché des produits comme des gels de rasage super hydratant, des crèmes d’épilatoires, des bandes de cire épilatoires, etc.
Les techniques auxquels les hommes ont recours pour l’épilation masculine sont les mêmes que chez la femme. Au départ, il y a le rasoir traditionnel qu’il soit électrique ou manuel. C’est l’outil de prédilection chez l’homme. Il est rapide, pratique et économique. Même s’il est beaucoup utilisé par les mâles pour le visage, il sera en perte de vitesse pour les autres parties du corps puisque la repousse est immédiate. Ensuite, les crèmes, gels dépilatoires et les bandes de cire sont un peu plus efficace que les rasoirs mêmes s’ils nécessitent un rasage quotidien, car les produits chimiques de ces techniques ne détruisent pas le bulbe du poil. Par contre, leur emploi est facile, pratique, rapide et économique.
En terminant, à cause de cette hausse de l’épilation masculine, on voit une nette augmentation de fréquentation des hommes dans les centres médicaux spécialisés. Leur motivation reste la même que pour les femmes, c’est-à-dire un gain de temps, le doigté, la détente et le résultat final. Les techniques qu’on dit définitives sont tout aussi efficaces chez l’homme que chez la femme.

Les bonnes méthodes pour s’épiler ou se raser les parties intimes.

Les hommes aussi ont déclaré la guerre aux poils. A tous les poils. Pourtant, l’épilation et le rasage intime restent encore entourés de nombreuses interrogations. Quels produits utiliser ? Comment procéder ? Est-ce dangereux ? Découvrez les meilleures méthodes et les choses à éviter lors de l’épilation ou du rasage intime.

Paru il y a quelques années, un sondage Ipsos pour la marque Nair était éloquent en matière d’épilation masculine. Un peu plus de 9 femmes sur 10 déclaraient préférer un homme peu ou pas poilu. La tendance est donc à l’homme imberbe, intégralement !

Esthétique et hygiénique

L’épilation ou le rasage du pubis et des testicules présentent des avantages esthétiques indéniables. Sachez que l’ambiance « forêt vierge » ne séduit plus, messieurs ! Outre cette connotation sexuelle, des raisons hygiéniques sont aussi régulièrement invoqués. Les poils sont accusés de favoriser le développement des bactéries et donc des mauvaises odeurs. Leur épilation ou leur rasage permet de limiter ce genre de désagrément.

Attention, la peau est sensible et la pilosité souvent drue dans ces zones. C’est pourquoi nous vous conseillons les techniques à pratiquer ou à éviter pour aborder l’épilation ou le rasage en toute sérénité.

Le rasoir : attention, ca va couper !

C’est la méthode la plus fréquemment utilisée. Inconvénient, elle demande un soin régulier, même si elle est rapide et pratique, en phase « d’entretien ».
Car il faudra s’armer de patience la première fois pour venir à bout de la toison pubienne. L’utilisation de ciseaux est même conseillée pour « débroussailler » avant de raser complètement.
Sur les testicules par contre, les risques de se couper sont plus importants vu la fragilité de la peau à cet endroit là.
Il convient également de vous mettre en garde contre un risque assez désagréable ; de fortes démangeaisons surviennent fréquemment à la repousse.
Enfin, comme après le rasage de la barbe, appliquez une lotion hydratante pour apaiser et protégez votre peau.

Epilateur électrique : souffrance assurée

Concernant l’épilateur électrique, la réponse est simple : c’est non ! Généralement empruntés à madame, ces appareils ne sont pas conçus pour les poils pubiens masculins, beaucoup plus épais et abondants que ceux de la gent féminine.
Opération douloureuse en perspective. En effet, l’épilateur ne peut pas arracher tous les poils d’un coup, et risque même de casser certains poils. Cela favorise alors une mauvaise repousse et augmente les risques de poils incarnés.

Crèmes dépilatoire : sus aux poils !

Les crèmes et gels dépilatoire présentent plusieurs avantages. Pratiques et rapides d’utilisation, ils sont également sans douleur.
La marque Claude Bell propose une crème dépilatoire spécialement adaptée à l’intimité des hommes. Vendue sous la forme d’un roll on, cette crème est facile à appliquer et demande seulement quelques minutes de pose pour agir.
Attention aux allergies !
La plupart des dermatologues conseillent de tester la crème sur une petite zone de peau avant de procéder à l’épilation. Suivant le type de peau, les crèmes dépilatoires peuvent en effet se révéler être la cause d’irritations ou d’allergies.
Par contre, au même titre que le rasage, les crèmes et gels dépilatoires se contentent de détruire le poil en surface. Il faut donc un suivi régulier pour éviter que ne repoussent trop rapidement des poils disgracieux.

La cire : il faut souffrir pour être beau

L’épilation à la cire est certes douloureuse, mais ô combien efficace. Elle présente l’avantage de durer assez longtemps (entre 2 et 4 semaines) et laisse la peau douce comme une peau de bébé.
Les instituts recommandent généralement d’utiliser la cire chaude, plutôt que les bandes de cire que l’on réchauffe à la main. La pilosité intime étant particulièrement dense, ces dernières ne sont pas assez efficaces.
Attention enfin, la cire ne doit surtout pas s’appliquer sur les muqueuses, beaucoup trop fragiles pour résister à un tel traitement. Point de danger pour le pubis et les fesses mais une grande prudence est recommandée sur les testicules dont la peau est fine et fragile. Enfin, interdiction absolue d’épiler le sillon inter-fessier (ou SIF pour les intimes) avec cette technique, les muqueuses de l’anus n’y résisteraient probablement pas.

La cire orientale est également très efficace et 100% naturelle

Instituts de beauté : place aux professionnels !

Bien que de plus en plus d’instituts acceptent dorénavant les hommes, tous ne pratiquent pas l’épilation intime. Renseignez vous donc bien au moment du rendez-vous.
Bien qu’onéreuse, cette méthode présente beaucoup d’avantages. L’épilation est parfaite, effectuée par des professionnels et dure jusqu’à 4 semaines. Il ne faudra seulement pas se sentir gêné si une jolie esthéticienne s’approche de votre chère anatomie !

Source : masculin.com

Partager

 
No Comments

Posted in Erochic

 

Faut-il s'épiler complétement le sexe ?

30 mai

Tout le monde en parle et même les mecs y pensent !!! S’épiler le maillot est une pratique très répandue, avec les strings, on peut même être amenée à en enlever beaucoup ! Mais, faut-il aller jusqu’à s’épiler entièrement le sexe ?

Les poils c’est pas sale !
L’épilation totale du minou est une mode récente due à la banalisation du porno, dont le but est d’en montrer le maximum. Et là, les poils peuvent faire écran ! Finalement, souvent, les seules femmes que l’on voit entièrement nues, ce sont les actrices X ! De là à les prendre comme modèle, il n’y a qu’un pas…
Donc certaines filles s’imaginent que, comme dans ces films, la norme c’est le pubis lisse. Il n’en est pourtant rien ! La plupart des femmes se font le maillot, mais elles gardent leur petite fourrure naturelle !

Pourquoi ton mec te demande la totale ?
En dehors du fait que la curiosité peut l’exciter, sache que les poils signent la fin de la puberté et la maturité sexuelle. Or, beaucoup de garçons sont un peu effrayés par cet aspect des filles ! Le dégoût des poils peut donc cacher une peur de la sexualité féminine. Les seules personnes naturellement sans poils sont les petites filles et les poupées ! Voir leur partenaire entièrement épilée, ayant gommé ce signe de féminité peut les rassurer. Pourtant, l’idéal serait d’accepter l’autre dans la beauté de son corps !

Mon avis !
C’est vrai que c’est agréable au toucher, mais ce n’est pas beau à voir. Finalement la toison pubienne sculpte le corps en lui apportant du relief au bon endroit. Alors forcément, on ne prône pas la coupe « naturelle », voire « sauvageonne » (comprendre en friche), mais entre le fameux ticket de métro, le maillot brésilien, l’américain… c’est pas le choix qui manque !

Les précautions à prendre :

- Evite de te raser. Les poils pubiens sont assez rigides et ça pique atrocement quand ça repousse. Toujours préférer l’épilation qui arrache le bulbe, premet un résultat plus durable et une repousse en douceur.
- Bien désinfecter avant, pour éviter les mini infections locales.
- Passer une lotion adoucissante après.
- Le faire à l’avance si l’on a un rendez vous, car ça peut faire apparaître des points rouges, ou anesthésier la zone pendant quelques heures, les terminaisons nerveuses de la peau étant situées près des poils.

Lire l’article sur l’épilation au masculin

Partager

 
No Comments

Posted in Erochic

 

Info conso Sexy – Philips Bodygroom

17 mai

Philips bodygroom 2

Il faut l’avouer, les hommes qui ont du poil sur les épaules et dans le dos ce n’est pas très sexy. Dieu merci je suis épargné à ce niveau là… Cela dit, un homme sans poils, c’est un peu comme une banane sans la peau.

Alors oui mesdemoiselles, l’homme de l’an 2000 a pris de nouvelles dispositions. Même si l’effet Chabal a calmé la chasse aux poils, les hommes ont compris que la salle de bain ne se résumait pas à une brosse à dents et un Bic jetable.

Les femmes se rasent/s’épilent les jambes, les bras, le maillot, les aisselles (pas toujours :s). Et les hommes s’y mettent, bientôt tous ? Les aisselles, le buissons, les fesses, le dos et les épaules.

Sauf que pour un homme, la cire c’est impossible et l’esthéticienne n’en parlons pas. Reste à trouver le bon outils, mais ne le cherchez pas dans votre établit.

J’ai testé pour vous le Philips BodyGroom, qui est sans contest le Facom de votre salle de bain (comprendra qui pourra). A la fois tondeuse (avec les sabots qui vont bien) et rasoir, il passe absolument partout (si si) et peu s’utiliser sous la douche (100% étanche). Cela à l’avantage d’une part de faire gagner du temps, mais aussi de ne pas mettre des poils partout autour du lavabos. Se tailler l’entre-jambe au dessus d’un lavabo c’est pas toujours pratique…

Philips bodygroom 1

C’est indispensable de pouvoir utiliser ce rasoir simplement et rapidement (sous la douche le matin) ainsi vous pourrez le faire quotidiennement. Effectivement, l’inconvénient du rasage c’est que les poils repoussent plus vite (comparé à l’épilation). Il faut donc répéter l’opération souvent (pour les épaules par exemples).

Un conseil, ne coupez pas trop non plus ;-) et demandez l’avis de madame avant, elle se fera un plaisir de vous le donner !

Je vous propose également de découvrir les conseils de Kynaston, journaliste pour le magazine Men’s Health ainsi qu’un site produit très amusant : http://www.rasetoipartout.philips.fr

Sources