RSS
 

Technique : la feuille de rose

19 août

Anulingus, une technique à découvrir

En vogue depuis les années 90, l’anulingus est encore aujourd’hui une pratique sexuelle controversée, aussi tabou que la sodomie. Néanmoins, elle reste une caresse bucco-génitale très excitante, une «feuille de rose» à offrir pour le plaisir…

L’anulingus, kezako ?
Tout le monde ne sait pas encore en quoi consiste cette pratique… Et pourtant, rien n’est plus facile : décortiquez anu-lingus = on découvre anus et langue. Imaginez le reste… Une tendre caresse de la langue sur l’anus… Une caresse bucco-génitale de la même famille que la fellation et le cunnilingus… plus particulièrement appelée caresse bucco-anale ou pour les poètes de l’amour : la feuille de rose. Cette pratique sexuelle est cependant sortie de son trou très tard, dans les années 90, popularisée par l’acteur et producteur porno Rocco Siffredi ! Depuis, cette léchouille a fait son chemin et compte de plus en plus d’adeptes !

Une activité originale, stimulante et lubrifiante !
La zone anale (anus-périnée) est une zone aussi érogène que le clitoris et le pénis… Voilà pourquoi elle procure autant de plaisir. Asticoter de la langue cette partie très intime offre donc des sensations humides très intenses, surtout pour le partenaire qui reçoit. Pour magnifier les préliminaires ou mieux encore pour parfaire une préparation à la sodomie, elle est parfaite… La salive a en effet une action lubrifiante qui peut aider à la pénétration. De plus, l’homme comme la femme possède un anus, il n’est pas un privilège unique réservé à l’un ou l’autre des sexes comme peuvent l’être le pénis ou le clitoris. Chacun peut donc en jouer à son tour, voire même s’en offrir mutuellement, et en comparer les effets !

Une activité qui rebute autant qu’elle plaît !
Evidemment, ceux qui ne connaissent pas ou qui n’ont jamais essayé, trouveront cette pratique rebutante… L’image de l’anus est souvent associée aux excréments, mais pourtant après une petite toilette très soignée, il n’y a aucune raison de ne pas se faire du bien ! Et puis quand on aime vraiment, on est capable de dépasser de nombreuses barrières sexuelles. C’est plutôt un formidable cadeau que d’offrir ou de s’offrir à l’autre sans interdits. Attention cependant, car cette pratique, même réalisée dans un cadre hygiénique idéal, ne réduit en aucun cas les risques de maladies sexuellement transmissibles, telles que l’hépatite, l’herpès… Des parasites intestinaux et des bactéries peuvent aussi se transmettre de cette façon.

Les différentes techniques
Anulingus glissant, perforant, percutant… Vous pouvez jouer de votre langue à souhait… Le premier très émoustillant consiste à balayer la langue dans un sens puis dans l’autre sur la région périnéale. Le second vous demande d’attaquer brutalement la région du sphincter à coup de langue rigide et bien droite. Le troisième est une variante du second mais fait appel au volume de la langue, une langue large, écrasée pour en lécher un maximum !

Vous êtes peut-être encore un peu sceptique ? Dommage, vous ratez très certainement quelque chose de sublime, pas très compliquée, et qui ne fait de mal à personne… Alors quand vous vous sentirez prête… Osez !

 
No Comments

Posted in Erochic

 

Tags: , ,